Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 08:51

 

La descente des Canaux de Patagonie à tire-d'ailes (1)

 

Une évidence? naviguer dans les canaux d'Ouest en Est permet d'avancer avec les voiles ailes déployées profitant, ainsi, des vents portants. Cependant, peu de voiliers le  font dans ce sens et nous en avons croisé beaucoup qui remontaient sur Puerto Montt au moteur.

 

 Demain, les canaux deviendront un beau souvenir, mais quel plaisir de retrouver un semblant de chaleur.   Bientôt les tropiques!

 

Pour vous faire partager ces endroits magiques, quelques photos - j'ai pensé à vous!-

 

 


canal-qui-s-elargit.JPG

 

 

 

Prêt pour le voyage!

 

Il ne fait pas encore trop froid, pas de glacier ni de neige même un coin de ciel bleu.

 

 

 

 

 

 

 

 

canal ensoleillé

 

 

Qui a dit qu'il pleuvait tout le temps !

C'est comme en Bretagne... il ne pleut jamais  dixit ma grand mére.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

arthur se baigne

 

 

Le dernier endroit à la mode pour se baigner

Vous connaissez ?

un maillot de bain en laine est à prévoir.

N'est ce pas Arthur... qui n'a pas pris trop de risque pour un surfeur!

 

 

 

 

 

 

 

phoque

 

 

 

 

Par contre celui-ci semble plus téméraire !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrêt à Puerto Eden le temps d'une alerte tsunami sans conséquence pour nous...

 

vue gene sur puerto eden

Nous avons regardé les images des villes japonaises sinistrées. Effrayant!  Mais que dire de la centrale nucléaire dont plusieurs réacteurs échappent  à tout contrôle? Heureusement qu' en France nos centrales sont  bien protégées, complétement sécurisées... Ils ont même prévu l'imprévisible!

 

matin-bleu-au-mouillage-dans-petite-baie.JPG

 

 

 

Pour oublier ces infos dramatiques: la discorde à l'UMP, les nouveaux maillots de l'équipe de foot...

Je vous invite à passer une soirée près du poële, dans cette petite baie en forme de coeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain, nous leverons l'ancre et poursuivrons notre descente vers les canaux où les glaciers viennent lécher l'étrave du voilier.

Maryline

Repost 0
Published by matinbleu.over-blog.com - dans le voilier ailé Matin bleu en Patagonie
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 17:27

 

 

Les 50 ° sud : dépressions et pluie !

 

La descente a été parfaite et quel plaisir de croiser des voliers remontant au moteur toutes ailes déployées !

 

Faire les canaux dans le bon sens a quelques avantages... mais l'automne s'installe avec le froid, la pluie et surtout les dépressions qui ne cessent de se suivrent et de passer amenant du vent fort et froid.

 

descente des canaux 1Glisse du voilier sur les eaux calmes des canaux avec les ailes en ciseaux, promenade pour admirer une végétation qui continue à émerveiller Guy. Arthur et Mathieu préférent jouer aux échecs en lézardant près du poèle. La descente jusqu'au 52° sud a été agréable et même confortable.

 

 

Pendant que nous regardons les nuages s'accumuler au dessus de la centrale de Fukushima au japon ou  les effets néfastes de la folie des hommes qui préfèrent utiliser des armes à  la place de la parole, Guy , Arthur et Mathieu observent le ciel lorsqu'ils peuvent le voir, admirent les glaciers qui se précipitent dans la mer, subissent le froid et la pluie. Dans les 50° , les conditions météorologiques sont vraiment plus dures.

 

 

 

descente-des-canaux-2.jpg

 

 

 

Dilemme pour l'équipage:

        

  - poursuivre la route vers Puerto Willian pour passer voir si le Cap Horn est bien à sa place, en slalomant  entre les depressions ce qui retarderait de plusieurs jours l'entrée dans l'Atlantique et leur remonté.

 

ou

 

- passer par Punta Arenas et le détroit de Magellan, moins glorieux pour notre fier équipage qui se voyait déjà avec la boucle à l'oreille mais plus réaliste et  solution préférée par les familles qui attendent le retour des marins.

 

La route, qu'ils ont parcouru depuis le 19 mars, montre leur hésitation. Ils ont commencé à prendre les canaux qui les amenaient vers le Cap Horn mais les vents forts, les nuits écourtées par la veille au mouillage à cause  des rafales qui descendent des glaciers, une lecture attentive de la météo qui montre les dépressions qui traversent le pacifique d'ouest en est,  à un rythme soutenu, font que depuis 2 jours ils ont pris l'option "retour rapide" en remontant sur Punta Arenas et  le détroit de Magellan.

 

Leur dernière position était hier de 54°26 sud et 71°13 ouest.

 

 

 

 

albatros-en-vol.JPG

un albatros en vol, un gout des mers du sud et des gris du ciel

 

Nous devrions recevoir des photos, avant la fin de la semaine, lors de leur arrêt à Punta Arenas - grande ville de plus de 150 000 habitants-.

Alors je vous ferai partager les paysages qu'ils ont traversés dans un article bilan sur ces journées entre glace et ciel ou plutôt entre blanc et gris!!

à bientôt

Maryline

Repost 0
Published by matinbleu.over-blog.com - dans le voilier ailé Matin bleu en Patagonie
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 09:30

 

C'est blanc, c'est froid ... c'est beau!

la Patagonie

 

 

carte-puerto-eden.jpg

Le périple de Matin Bleu cette semaine

 

La météo, n'ayant pas toujours été au rendez-vous , a offert à l'équipage des journées de repos avec au programme:  grasse matinée et promenade.

 

  CCF16032011_00002.jpg

 

Guy, devant cette beauté étrange, en devient poète. Il ne parle plus moteur, technique, modification... mais enchevétrement de bois morts, de racines recouvertes d'un tapis de mousse épaisse et humide, d'arbustes tordus retenant la végétation sur des pentes abruptes.

Et comme c'est encore l'été, des fleurs dans les sous bois donnent  une note de couleur dans ce vert et gris.

 

Au détour d'un chemin, Guy a découvert  une coupe sauvage d'Alerce, cet arbre en danger d'extinction, maintenant protégé au Chili mais toujours convoité. Les braconniers ont du être surpris et des arbres à moitié abattus finissent de pourrir

 

Guy a fait des photos qu'il nous fera parvenir dès qu'une connection internet sera disponible. En attendant, j'ai choisi des photos de Maria Suarez Garcia.

 

 

 

 

Le gouvernement chilien a interdit la navigation pendant l'alerte tsunami. L'équipage en a profité pour visiter Puerto Eden.

CCF16032011 00001

 

 

 

 

 

Petite ville de ramasseurs de coquillages et d'araignées avec un poste de police. Ils sont environ 300 habitants vivant dans des maisons en bois et tôles aux couleurs vives ( pour défier le gris omniprésent du ciel). Malgré l'été, les cheminées fument et les réserves sont pleines de buches. Il pleut 8 m par an. Pas de route donc pas de voiture mais des passerelles de bois servant de chemin .

 

Et toujours cette nature magnifique et étrange où le sol se cache sous une épaisse couche de mousse qui recouvre tout sauf là où le vent sévit .

 

Par contre, n'oubliez pas les bottes et le ciré pour vous protéger de l'humidité.

 

 

 

 

 

 

 

Et la navigation dans les canaux?

 

glaciers.jpg 

 

 

 

Du gris, du gris et encore du gris!

 

 

Avec quelques glaçons à surveiller

 

un peu de fraicheur

 

beaucoup de pluie

 

du vent assez faible dans les canaux malgré une météo peu favorable. Les dépressions se suivent à une cadence soutenue en ce moment.

 

et pourtant c'est beau et ils restent étonner par ce spectacle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et parfois dans ce gris, des marsoins viennent saluer les navigateurs!

 

 

 

phoques

 

Ils poursuivent leur descente vers Puerto Willian et le Cap Horn

 

 

Guy  et son équipage ont pu voir quelques images du tremblement de terre subi par le Japon. Je les tiens informer des suites dramatiques liées à l'évolution des risques nucléaires.

 

 

A la semaine prochaine

Maryline

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by matinbleu.over-blog.com - dans le voilier ailé Matin bleu en Patagonie
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 13:56

Pour rassurer la famille et les amis du voilier Matin Bleu

 

Après un terible tremblement de terre au Japon, une alerte tsunami est en vigueur au Chili.

J'ai envoyé l'information par SMS à Guy et j'attends des nouvelles. Mais , a priori, la vague devrait être de faible importance car plus son cercle s'élargit plus elle perd de sa puissance et de sa hauteur. Pour bien comprendre: lancez un caillou dans l'eau et observez les cercles produits. Je ne sais si Matin Bleu sentira les effets du tsunami dans les canaux protégés de Patagoni. Par contre les images de la vague arrivant sur le litoral japonais sont impressionnantes. Les effets sûrement trés destructeurs. Une pensée pour les victimes.

 

IL y a plus de 15 ans un tsunami était passé sur les Marquises. Nous avions été informé plusieurs heures après son passage, sans gravité pour nous qui étions, par chance, dans une baie bien protégée.


  Info complémentaire

 

Guy vient de m'écrire. Le chili fait bien les choses. Matin Bleu, étant au mouillage près de port Eden (un petit village de pécheurs de coquillages de 300 habitants,)a reçu l'ordre de rester à l'abri le temps de l'alerte. Ils vont pouvoir visiter le village et les alentours. Donc, pour eux, tout va bien.

Maryline

Repost 0
Published by matinbleu.over-blog.com - dans le voilier ailé Matin bleu en Patagonie
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 14:24

 

 

Malgré le temps parfois pluvieux,

L'équipage de Matin Bleu est emerveillé par tant de beauté!


 

1° étape: mercredi 2 mars, départ de puerto Montt


Une descente le long de l'ile de Chiloe à faire réver: peu de vent, juste ce qu'il faut pour avancer suivit d'une nuit sans nuage et sans vent. Le bruit du moteur n' a pas empéché, notre courageux équipage, d'admirer les étoiles qui, paraît-il , brillent plus là-bas qu'ici. Le soleil s'est levé sur un lac.

Et là ce fut l'enfer!

Une mer d'huile écrasée par un soleill austral plus fort que dans les tropiques. Ils ont du se réfugier sous le bimini pour comtempler le canal Moraleda. Mais peut - on parler de canaux  tellement c'est immense! Pour récupérer de cette terrible journée de navigation, ils ont fait escale pour la nuit à l'isla Valverde où ils ont réussi à dormir malgré le silence absolu recouvrant le voilier.


 

CCF08032011 00001

 

leve-de-soleil.JPG

 

 

 

 

Les canaux peuvent réserver de multiples surprises

vent violent ou calme plat

Ce lever de soleil annonce une belle journée de navigation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2° étape sortie en mer pour rejoindre le golf de Pena

CCF08032011 00002

Les canaux se reserrent vers la sortie: des virages à négocier, des parois abruptes qui plongent dans la mer... mais toujours un temps limpide.

Pour agrémenter cette descente trop calme, ils ont essayé de pécher des " bébés homards" ( une cinquantaine) avec le filtre à eau du moteur ... qui n'a pas été longtemps d'accord. Arrêt moteur, nettoyage... cela occupe l'équipage. Après réflexion les bébés homards doivent être des Krills ( les petites crevettes que mangent les baleines). Le golf est aussi un endroit où  viennent se cacher les baleines chaudrons ( d'après le livre: le monde du bout du monde de Sépulvéda... ma bible! )

 

oiseaux-sue-l-eau.JPG

 

Matin Bleu retrouve la longue houle du Pacifique avec les oiseaux du large ... mais sans les

poissons qui ont été trop péché et ont fini par disparaitre de ces zones.

 

le 6 mars , le voilier ailé entre dans le golf de Pena,si connu par les marins pour être un lieu redoutable portant bien son nom. Le vent était sud ouest de 20 / 25 noeuds. Le voilier avançait bon plein avec trois ris dans les ailes. Le ciel était couvert et la température plus fraiche.

ILs sont arrivés au mouillage juste avant le coucher du soleil. Timing parfait 


 

3° étape Le canal Mercier  48°54 sud et 74°21 ouest

 

Majestueux! Pour un "san-brancassou" des Alpes, naviguer au milieu des montagnes doit être assez surprenant

Un foisonnement de canaux contournant une multitude d'ilots. Au gré d'un coude, vous découvrez une baie bien abritée ou une cascade jetant ses gouttelettes argentées sur le manteau vert qui s'accroche aux escarpements rocheux les plus improbables. Parfois, une tache blanche: c'est un caillou recouvert de guanos. Et en levant le nez vers le ciel, votre regard se perd sur les sommets enneigés.

Sur l'eau, d'immenses algues flottent, obligeant Guy à faire régulièrement marche arrière pour dégager les appendices.

CCF08032011 00000


Ce matin, avec le mauvais temps qui arrive, une pluie abondante les empéchait de voir la sortie de la petite baie où ils ont passé la nuit.

Guy ne me dit pas s'ils sont soumis aux rafales des vents forts qui soufflent dehors. Aujourd'hui jusqu'à jeudi, une dépression amène plus de 40 noeuds sur le secteur.

 

 

 

 

 

 

10 mât arrière à l'intérieur

 

Le froid se fait de plus en plus sentir mais ils n'ont toujours pas allumé le chauffage. Dans les jours qui viennent le poêle va pouvoir reprendre du service après plusieurs années de vacances forcées pour cause de "tropique intense"

 

 

 

Dans le mauvais temps, ils vont peut-être croiser le voilier fantome le Caleuche qui hante ses lieux.

 

La suite des aventures ... (presque mondialement connu puisque lu même au Canada, au Costa Rica et bien entendu dans le Pacifique)... dans quelques jours

Maryline



 

 


Repost 0
Published by matinbleu.over-blog.com - dans le voilier ailé Matin bleu en Patagonie
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 17:30

 

Et si on coulait?   même pas cap!

 

 

depart-de-puerto-monttvu-du-glacier.JPG

Jeudi 24 à 17 h, départ de Puerto Montt

 

Bonne météo, le bateau fin près, les équipiers en forme... Matin Bleu quitte le port vers 17 h jeudi 24. Il avance correctement  puis le vent faiblit pendant la nuit. Guy démarre le moteur. Il prend le quart avant le lever du soleil et sent une drôle de vibration. Il soulève l'escalier pour regarder le moteur et là... Oh surprise! le compartiment est rempli d'eau.

Guy recherche  la fuite après avoir fini d'évacuer l'eau de mer grâce à la pompe. Rapidement, il découvre que le joint d'étanchéité de la ligne d'arbre est abimé. Il fait une réparation de fortune avec une chambre à air mais par sécurité, il prend la décision de retourner à Puerto Montt. Ils ne sont qu'a 70 milles du port.


Un peu de précisons:

- le moteur transmet son énergie à une hélice qui fait avancer le voilier. L'hélice est réliée au moteur par une ligne d'arbre ( un tube en inox) qui traverse la coque. Pour éviter les entrées d'eau, il existe différents systèmes de protection ( presse étoupe, joint Spi ...). Guy avait vérifié l'état du joint qui ne parraissait pas usé en Nouvelle Calédonie mais l'eau froide des 40° a peut- être modifié la texture du caoutchouc. En tout cas, il s'est déchiré entrainant une entrée d'eau importante.

- Guy a concu Matin Bleu pour que ce genre de fuite n'amène pas d'eau dans tout le bateau avec le risque de le couler. Le compartiment moteur est composé de cloisons étanches ainsi l'eau ne peut envahir le reste du voilier. 

De ce fait, cet incident a été facilement réglé sans conséquence pour lMatin Bleu

 

 

Vendredi soir, ils étaient de retour au port. Samedi, les magasins étant fermés, Guy décide d'échouer Matin Bleu  pour sortir la pièce défectueuse et essayer de trouver une solution en faisant le tour des boutiques de la ville, lundi.

 

echouage a puerto montt.de coté.bis

 L'avantage du biquille, il suffit d'un endroit calme pour échouer le voilier à la marée, le temps de la réparation!

 

 

echouage-a-puerto-montt.avec-mathieu.JPG

 

 

Echouage rapide, facile et stable si les fonds sont correctement plats.


Mathieu profite du soleil pendant que Guy et Arthur effectuent la réparation

 

Guy a utilisé un tuyau trouvé dans sa boite à trésor pour remplacer le joint défectueux.

Cette réparation va rester en place pour l'instant mais il a acheté des joints qu'il utilisera si besoin. 

 

 

 

 

 

 

La météo n'étant pas formidable mardi - une grosse masse pluvieuse passant sur la zone-, ils sont repartis mercredi 2 mars avec peu de vent .

En attendant, ils en ont profité pour déambuler dans la ville

 

 

 

maison-puerto-montt.quince.JPG

maison-fleuris.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sympa ces maisons en bois! A l'origine,la Patagonie était couverte de forêts primaires.

Dans les années 70 - 80, Puerto Montt était entouré de "montagnes" ... fait des troncs d'arbres abattus des forêts environnantes.

 

 

Aujourd'hui, le Chili protège le peu de forêts qui restent en espérant que cela ne soit pas trop tard. Connaissant l'histoire du déboisement du sud est de la France décidé par Colbert pour la gloire de la marine française , je ne suis pas trés optimiste.

 

 

puerto monttvue-d-ensemble-matin-bleu-dans-le-port.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est beau tous ces bateaux de pèche au repos dans le port ... repos imposé par l'absence de poissons. Cette zone a subi des pêches intensives des différentes flotilles du monde entier.

 

 

 

Nous savons aujourd'hui que le poisson n'est pas une ressource inépuisable et les pécheurs chiliens essaient de se reconvertir dans l'élevage de poissons !!!

 

 

J'ai relu le magnifique livre de Sépulvéda  " Le monde du bout du monde " que j'ai scanné et envoyé à Guy. Il va pouvoir vivre le voyage de l'auteur en direct.

 

J'espère pouvoir vous parler de la beauté des canaux la semaine prochaine

Maryline

 

 

Repost 0
Published by matinbleu.over-blog.com - dans le voilier ailé Matin bleu en Patagonie
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 10:07

 

L'équipage réapprend à marcher après plus d'un mois dans les 40°

 

matin-bleu-a-puerto-montt.JPG

les ailes repliées, Matin Bleu se repose

 

 

 

 

Vous réviez de glaciers et de belles images inédites sur le sud du Chili?


Demandez à Guy de vous construire un bateau, de réparer une panne incompréhensible, d'inventer mais pas de prendre des photos. Ceci demande des compétences trés particulières:

- 1°) trouver l'appareil photo

- 2°) prendre avec soi le dit appareil

- 3 ) regarder autour de soi ce qui pourrait être beau

- 4°) utiliser l'appareil pour prendre une voir même plusieurs photos

- 5°) profiter d'internet pour faire parvenir les photos

 

Bon, ne nous plaignons pas, Guy a reussi à en envoyer quelques unes. 

 

puerto-montt-montagne.JPG

 

 

Après des semaines de bleu et de gris, vous révez de couleurs: du rouge, du vert, du marron, du jaune... et de paysages: ne plus avoir votre regard qui se perd dans l'infini de l'horizon.

Alors,  sortir dans le cockpit  et découvrir les montagnes ennneigées se profilant au delà des maisons, c'est magique!

 

 

 

 

 

 

 

arthur-et-mathieu.JPG

 

 

Ensuite, s'habiller joli et descendre du bateau pour mettre pieds sur la terre ferme.

Plus de mouvement, plus le bruit du vent et de vagues tapant sur la coque. Votre pas est mal assuré mais vous êtes ravi.

Vous avez l' impression de revivre "normalement" et parfois ce n'est pas désagréable!

 

 

 

 

 

 

 

eglise.JPG

Après les formalités qui se sont bien déroulées, Tous les fonctionnaires (armée, douane, phyto-sanitaire, police...) ont été très sympas.

 

Découverte de la ville de Puerto Montt

Avec beaucoup de batiments en bois

des gens agréables et disponibles.

Il ne fait pas trop froid ( 12 à 16 °)

  car c'est l'été!

 

Tourisme, appro et lèche vitrine!

plus une ou deux virées tardives ... pour les jeunes! ( Guy,lui, était sagement au bateau!)

 

 

 

Il a fallu s'attaquer à l'entretien

 

mathieu chez le dentiste


 

 

d'abord de l'équipage : séance de dentiste pour Mathieu ... qui a l'air d'apprécier!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

arthur vernit la barre

 

 

Puis du bateau

 

Matin Bleu a subit un grand nettoyage

Pas de casse pendant la traversée,

alors il y a peu de travaux à réaliser.

Arthur a reverni la barre,

Guy a refait les joints de 3 hublots, par sécurité.

Un roulement de la barre doit être changé.

 

 

 

 

 

Le programme des jours à venir

 

La météo est musclée dimanche et lundi prochain donc Matin Bleu va descendre tranquillement Chiloe à partir de jeudi puis attendre la fin du mauvais temps dans un mouillage bien abrité avant de sortir en pleine mer afin de rejoindre le Golf de Pena qui est connu pour être périlleux.

L'équipage de Matin Bleu rève de Cap Horn alors ils vont suivre les canaux jusqu'à Puerto Willian, la ville chilienne la plus extreme qui fait face à Ushaia ( argentine) pour pouvoir contourner l'Horn légendaire.

 

Pour les amis qui souhaitent partager un bout de nav entre les glaciers avec Guy, Matin Bleu et son équipage les attendent avec plaisir. Il suffit de me contacter pour qu'une date et un lieu de rendez-vous puissent être définis. Alors, Henri, Michel, Régis et les autres, n'hésitez pas!

 

La suite des aventures dans quelques jours

Maryline

 


Repost 0
Published by matinbleu.over-blog.com - dans le voilier ailé Matin bleu en Patagonie
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 21:31

 

Plus de 6500 milles  dans le Pacifique Sud

de Nouvelle Calédonie à Puerto Montt - Chili-

du 1 janvier au 16 février avec une escale en Nouvelle Zélande

 

aile-hissee-en-nav.JPG

 

 

 

De nouvelle Zélande à Puerto Montt

Matin Bleu a parcouru plus de 5 500 milles dans les 40° "Rugissants"

 

Parti le 15 janvier de Nouvelle Zélande, le voilier a du ralentir pour arriver avec le levé du jour le 16 février. Matin Bleu a passé le canal Chacao avec la marée entrante à plus de 10 noeuds. Il est, actuellement, à la marina de Puerto Montt. Au programme, faire des approvisionnements en produits frais et lessives.

 

 

 

vitesse de matin bleu

L'anémomètre indique 15 noeud de vent et le GPS affiche 10.4 noeuds (vitesse du voilier). On peut voir Arthur et Mathieu qui jouent tranquillement aux échecs, assis à la table du carré. 

 

 

  Pour les dernières journées de navigation, le vent d'ouest était peu violent  (environ 15 noeuds) la mer pas assez formée pour offrir de beaux surfs sauf pendant quelques heures où avec du vent de 25/30 noeuds et une belle houle, Matin Bleu a surfé à plus de 20 noeuds, au grand plaisir d'Arthur qui n'en revenait pas.  Presque mieux que sur sa planche!

 

Pour arriver avec la bonne marée, ils ont réduit la vitesse du voilier les dernieres 24 heures et surtout la dernière nuit où Matin Bleu n'avançait plus qu'à 5 noeuds. Les équipiers ont retrouvé les vitesses habituelles de leur bateau avec désappointement. Matin Bleu, n'allant plus assez vite, subissait la houle.  C'est dans ces moments là où on comprend l'importance de la vitesse pour un voilier.

Arthur, comme Mélanie avant, n'avait qu'une envie: lâcher les ris et laisser filer Matin Bleu pour retrouver les plaisirs de la  glisse.

 

 

Guy pensait trouver des conditions de navigations plus musclées. Les 40° lui ont été favorables: du vent d'ouest jamais trés fort ( maximum 35 noeuds) et une belle houle régulière. Matin Bleu n'a jamais souffert.

 

 Ils ont pu, malgré tout, réaliser quelques belles moyennes:


                                                         - 220 milles pour 24 heures de navigations

                                                         - des surfs à 20 noeuds

                                                         - 178 milles / 24 h ( environ) en moyenne sur l'ensemble de la traversée malgré les jours de près du début et les quelques nuits et journées avec peu de vent.

 

 

Arthur et Mathieu ont été étonnés par la puissance du voilier et la facilité des manoeuvres. 

" Il convient d'oublier les habitudes un instant pour apprendre quelque chose de nouveau qui plaira à ceux qui, comme moi, veulent faire des milles sans être en lutte permanente avec les océans" Arthur

 

 

 

la vie à bord pendant la nav

 


              Arthur est le boulanger du bord

arthur-fait-le-pain.JPG 

                  Il est beau mon pain!

 

 

 

 

                                                                                                                                                    

                                                                                                                                            Les loisirs

arthur et mathieu jouent aux echecs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                           Echec et mat à plus de 10 noeuds!

 

 

Guy vous remercie tous pour vos commentaires qui lui ont fait chaud au coeur. Alors si vous souhaitez lui écrire un mot d'amitié, ainsi qu'à Arthur et Mathieu, ils peuvent vous lire en direct pendant les quelques jours d'escale à la marina de Puerto Montt. Mardi, ils reprennent la mer pour longer les canaux et admirer les glaciers" tant qu'il y en a"!!!

 

 

Dans 2/3 jours vous pourrez  lire un article  sur la vie de notre équipage à Puerto Montt avec des photos ensoleillées... car c'est l'été là bas!

 

Vous pouvez retrouver l'histoire de Matin Bleu sur le site de: www.voilesetvoiliers.com rubrique grande croisière (photo d'un arbre). Un autre article sur les ailes est en cours d'écriture, je vous tiens au courant.

 

Bon week-end à tous

Maryline

 

 

 

Repost 0
Published by matinbleu.over-blog.com - dans le voilier ailé Matin bleu en Patagonie
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 08:32

 

 

Après un mois de mer Matin Bleu et son équipage se repose à Puerto Montt

 

 

CCF17022011_00000.jpg

Des dauphins, des phoques et des centaines d'oiseaux les ont accueillis à l'approche du canal Chacao qui sépare l'ile de Chiloé au continent. La pluie était au rendez-vous donc faut pas espèrer de belles photos.

Ils sont, depuis hier,  à la marina de Puerto Montt à coté de l'ancien bateau de Jean Louis Etienne et ont sympathisé avec le nouveau propriétaire. Ils ont fété leur arrivée et surtout l'anniversaire de Mathieu. Superbe cadeau, non!

 

Je compléte l'article dès que j'ai plus de temps et de vrais photos persos. Promis! avant la fin du week end.

 

 

 

 

Repost 0
Published by matinbleu.over-blog.com - dans le voilier ailé Matin bleu en Patagonie
commenter cet article
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 15:20

 

 

 

 La dernière partie de la traversée du pacifique de Matin Bleu

 

carte du 9 février

 

 

 

Le 9 février, Matin Bleu se situait à 41°02 sud et 99°49 ouest. Les côtes chiliennes se profilent à l'horizon. Il reste 1196 milles avant de jeter l'ancre.

 

Le mauvais temps s'est calmé vers les tropiques, alors les 40° sont plus physiques avec des passages de dépressions régulières mais suffisamment sud pour leur donner du vent entre 20 et 30 nœuds allant du nord ouest au sud ouest. Les nuages accompagnent les dépressions. Ils subissent l'humidité avant le vent. Autrement le froid n'est pas intense. Il fait dans les 17°.

 

 

L'autoroute du Grand Sud

 

Le 6 février Matin Bleu a parcouru 219 milles en 24 h avec 20 à 25 k de vent arrière et un ris par aile. Cette semaine la moyenne tourne autour des 200 milles par 24 heures avec une journée où le vent était faible.

 

La pèche continue a apporter son thon quotidien. Heureusement, ce poisson se prépare facilement et accepte les improvisations des cuisiniers débutants.

 

Par nuit claire, le ciel est merveilleux. Sous ces latitudes, ils aperçoivent des étoiles très bas sur l'horizon.


Guy commence à s'intéresser aux heures des marées à l'arrivée. Ils visent Puerto Montt où ils pourront faire l'entrée.

Ils espèrent revoir le voilier Sauvage de Didier et Sophie qui navigue dans les canaux de Patagonie en ce moment.

Arthur a appris à surfer avec Nino aux Marquises. Souvenir, souvenir !

Et nous , nous les connaissons depuis les antilles en Martinique à l'anse Mitan, début des années 90.. pour les nostalgiques du "bon vieux temps"!

 

La semaine prochaine, notre équipage sera sûrement vers Chiloé. Nous aurons peu- être des photos de la traversée et des paysages des terres australes.

 

A la semaine prochaine

Maryline

Repost 0
Published by matinbleu.over-blog.com - dans voyage de Matin Bleu dans les 40° sud
commenter cet article